A faire

Quand les deux Témoins se présentent à votre porte, rappelez-vous que le Seigneur vous donne une occasion unique pour rendre témoignage de ce qu’il a fait pour vous.

Prenez l’initiative pour leur parler de votre conversion et surtout de votre nouvelle naissance parce que les Témoins devant vous font partie de la « classe terrestre », qui, d’après l’enseignement de la Watchtower, n’a pas besoin de Nouvelle Naissance.

Montrez-leur le passage de Jean 3:3 où Jésus dit : « Si quelqu’un ne naît de nouveau, il ne peut voir le Royaume de Dieu ».

Expliquez-leur avec insistance que, même s’ils se réunissent dans la « Salle du Royaume » et malgré le fait qu’ils espèrent entrer dans Royaume du monde nouveau, sans la nouvelle naissance ils ne le verront pas.

Rendez témoignage de ce que le Seigneur a fait pour vous. Parlez de votre conversion, du pardon de vos péchés, de l’assurance du salut que votre nom est inscrit dans le livre de vie de l’Agneau, du baptême dans le Saint-Esprit, des exaucements de vos prières, de la joie et la paix que vous avez dans votre cœur d’être enfant de Dieu.

Si vous avez été guéri ou délivré, n’hésitez pas à en parler.

Pour le Témoin en face de vous, c’est un langage nouveau qu’il ne connaît pas. Vous êtes peut-être le premier vrai chrétien qu’il a jamais rencontré. Vous êtes peut-être le premier chaînon dans l’action de Dieu qui va plus tard l’amener à quitter la Watchtower et à se convertir !

Quand ils vont insister que le nom de Dieu est Jéhovah, rappelez-leur que la première fois qu’on en trouve trace est dans la publication en 1270 du livre portant le titre Pugeo Fidei écrit par le moine dominicain espagnol Raymundus Martini. Il était apparemment le premier à mélanger le Tetragramme YHWH (Yahwéh) avec les voyelles d’Adonaï. (Seigneur) pour produire la forme hybride Jéhovah. Les Témoins continuent à défendre cette erreur qui date du moyen âge.

Il est aussi bon de savoir que la forme abrégée Yah se trouve dans le mot Alléluia (louez le Seigneur) que les vrais chrétiens utilisent avec abondance !
En parlant avec vos deux interlocuteurs, essayer de discerner lequel des deux est le débutant. C’est celui-là (ou celle-là) qui sera le plus réceptif à votre témoignage. Sans être impoli, adressez-vous plutôt à cette personne. Elle est à la recherche de la vérité, elle n’est pas encore pleinement convaincue des doctrines de la Watchtower, elle n’est peut-être pas encore baptisée. Donc votre témoignage l’intéresse.