1 – Allah (Tawhid, S37 :35)

1-allah

Le mot arabe tawhid signifie « unicité » ou « unique » en relation avec Dieu.

Le Coran explique davantage ce que Dieu n’est pas, plutôt que ce qu’Il est. (S. 112 :1-4)

L’islam enseigne qu’il n’y a qu’un seul et vrai dieu, en dehors duquel il n’y en a pas d’autre : Allah qui n’a pas d’associé dans sa divinité, il n’a ni fils, ni femme, il n’a pas été engendré et n’a pas engendré.

Allah est éternel, séparé de la création, ne ressemble pas aux créatures. Il est tout puissant et omniscient.
Il y a dans le Coran, 99 « noms merveilleux » attribués à Dieu. Le nom que Jésus nous a appris, « Abba », « Père » n’en fait pas partie.

2 – Les Anges (Mala ikatuhu, S35 :1)

2-lesanges

Comme la Bible, le Coran mentionne un nombre infini d’anges ordinaires.

Parmi eux il y a quatre archanges dont Gabriel. Les anges sont bons et faits de lumière.

Le diable

Nommé Shaitan (Satan), est un ange déchu.

Les djinns

Les musulmans croient aussi en des êtres qui sont entre les anges et les humains. Ils sont appelés les djinns, dont certains seraient bons ou mauvais, et d’autres neutres.

Actions des anges

L’islam enseigne que chaque être humain a deux anges, l’un inscrit les bonnes actions, l’autre, les mauvaises actions.

Deux anges appelés Munkar et Nadir, ont pour mission de poser à chaque homme, lors de sa mort, quatre questions qui décideront de son avenir éternel :

  • Qui est ton Dieu ?
  • Quelle est ta religion ?
  • Qui est ton prophète ?
  • Vers quelle direction pries-tu ?

Selon les réponses données, il sera dans la paix ou bien tourmenté.

3 – Les Livres (Kutubuhu, S2 :177)

3-leslivres

Une religion des livres

L’Islam peut lui aussi être considéré comme une « religion des livres », mais ce ne sont pas les mêmes que ceux de la Bible.

Le Coran (« al Qor’an”, qui peut se traduire par « récitation ») contient 104 sourates.

Le mot « bible » signifie « bibliothèque » et la Bible contient 66 livres (davantage si l’on inclut les livres dits deutérocanoniques). L’Islam croit à l’inspiration de l’écriture sainte chrétienne (mais le terme « inspiration” n’est pas à prendre dans le même sens que pour la Bible.)

Ils croient que tous ont une origine dans le ciel sur la « Tablette Éternelle ». Il est entendu qu’ils ont été transmis (tanzil) par révélation à différents prophètes à des moments clefs de l’histoire.

Ces livres sont :

  • Les Rouleaux d’Abraham : qui seraient maintenant disparus.
  • La Tawrat par Moïse : il s’agit de la Torah c’est-à-dire des cinq premiers livres de l’Ancien Testament.
  • Le Zabour par David : les Psaumes.
  • L’Injil par Jésus : l’Évangile (en fait cela correspond au Nouveau Testament.)
  • Le Qur’an par Mohamed : le Coran.
  • Les Hadiths : c’est la collection des faits et gestes et des paroles de Mohamed par ceux qui l’ont côtoyé. Il en existe plusieurs milliers, et les savants de l’islam ont dû faire un tri entre ceux qu’ils considéraient comme authentiques et les autres. Les plus connus sont ceux de Al Bukhari et de Muslim.
 Dans la pratique Hadith et Coran ont presque le même poids, (même s’ils n’ont pas toujours le même contenu, les premiers précisant souvent des concepts non abordés dans le second) du moins dans l’Islam sunnite.

Pour l’islam, la Torah, les Psaumes et l’Évangile ont été falsifiés. Seul le Coran, considéré comme la révélation ultime de Dieu, est authentique et a par conséquent une valeur supérieure aux autres livres.

4 – Les Messagers Prophétiques (Nabiim, S35 :24)

4-lesmessagersprophetiques

Les prophètes

Le Coran cite environ 25 prophètes. Vingt-et-un d’entre eux sont dans la Bible, par exemple, Adam, Noé, Job et Jean-Baptiste. D’autres sont simplement des personnages historiques.

Les cinq premiers « messagers » de l’Islam sont généralement acceptés comme étant :

  1. Adam : Adam le premier homme
  2. Ibrahim  : Abraham, considéré comme le premier musulman et le père de la foi. Mais Allah ne lui a accordé  aucune alliance, ni promesse.
  3. Musa : Moïse le législateur
  4. Isa : Jésus, la Parole de Dieu
  5. Mohamed : pour les musulmans, c’est le dernier et le plus grand des prophètes et vient clore (achever) la révélation de Dieu.

Par ailleurs, les hadiths affirment qu’il y a eu 124 000 prophètes.

5 – Le Jugement (Yawm uddin S2 :62)

5-lejugement

Le jugement ou dernier jour

Le jour du jugement et de la résurrection, où sera décidé en fonction des œuvres de chacun, qui est destiné au paradis et qui ira en enfer.

Pratiquer l’islam

L’obéissance fidèle à Allah et à Mahomet donnera accès au paradis musulman qui est un lieu de jouissances sensuelles.
Il n’y a pas de description claire de l’enfer. L’incertitude règne sur le devenir des damnés et sur les possibilités ou pas de damnation éternelle.

Pas d’assurance

L’islam étant basé sur la pratiques d’œuvres, aucun musulman n’a la certitude du salut. Seule la pratique de l’islam au travers de tous les préceptes et obligations permet d’espérer être sauvé sans en avoir aucune assurance.

Cette absence d’assurance quant à la finalité du jugement, est directement induite par la prédestination et le fatalisme propre à l’islam. « In Allah » est une réalité pour le musulman.

Quelques musulmans croient dans une sorte de purgatoire mais cela n’est pas enseigné dans le Coran.