A ne pas faire

A-ne-pas-faire

Critiquer les points de doctrines divergents :

Marie, la papauté, le rôle des évêques, les sacrements, les dogmes “non bibliques” ou les gestes de la « piété populaire » (les sacramentaux, les pèlerinages, le chapelet etc.)

Trop souvent, le partage avec une personne catholique se fixe sur ces points de doctrines.

Avoir une attitude arrogante, sans empathie

  • Se placer sur un plan supérieur pour juger la foi d’une personne catholique.
  • Parler d’erreurs en désignant les points de doctrines divergents.
  • Critiquer l’église catholique au sens large sans prendre en compte la personne avec laquelle on partage.

Notre but n’est pas de choquer ou de blesser notre interlocuteur.
Notre approche favorise l’usage des questions – réponses basées sur la foi de la personne.
Ce sont ces questions qui peuvent remettre en cause, pas une attitude agressive.