lerapportaudivin

À la question, « Maître, croyez-vous en Dieu ? », EINSTEIN répondit : « Définissez-moi ce que vous appelez Dieu et je vous dirais si j’y crois ! »

Quel bon sens !
C’est pourquoi il convient de savoir exactement ce que notre interlocuteur entend par dieu.

Question : “Définissez le dieu auquel vous croyez ?”

Textes bibliques :

“Écoute, Israël ! l’Éternel, notre Dieu, est le seul Éternel. Tu aimeras l’Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force.” Deutéronome 6:4-5

“Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour.” 1 Jean 4:8

“L’Éternel est miséricordieux et juste, Notre Dieu est plein de compassion.” Psaumes 116:5

“Jésus les regarda, et dit : Cela est impossible aux hommes, mais non à Dieu : car tout est possible à Dieu.” Marc 10:27

“Car l’Éternel est juste, il aime la justice ; les hommes droits contemplent sa face.” Psaumes 11:7

“Et toute chair saura que je suis l’Éternel, ton sauveur, ton rédempteur, le puissant de Jacob.” Esaïe 49:26

“Qui est celui qui a triomphé du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ?” 1 Jean 5:5

Doctrine biblique :

La théologie biblique nous révèle un Dieu unique en trois personnes, c’est le mystère de la trinité. Le mot mystère étant ici employé dans le sens d’une vérité inaccessible à l’intelligence humaine, mais dont le contenu ne peut être saisi que par la révélation divine. (On classe parmi les principaux mystères la Trinité, l’Incarnation et la Rédemption).

Le mystère ne doit pas être compris comme une incapacité de l’intelligence humaine, mais comme une révélation du mystère central qui est le mystère de Dieu manifesté en Jésus-Christ. Dieu lui-même se fait homme (incarnation) pour accomplir la rédemption du genre humain.

Le Dieu de la Bible est absolument différent de sa création et de l’homme. Il présente des caractéristiques ou attributs tels que nous avons besoin d’utiliser des anthropomorphismes (caractéristiques propres à l’homme) pour le comprendre.

Le théologien protestant Karl Barth utilisait l’expression “Le Tout Autre” pour désigner la nature fondamentalement différente du Dieu de la Bible et son « altérité » (du latin alter, autre) par rapport à sa création.

Le fil conducteur de toute la Bible, c’est de nous présenter Dieu comme le Dieu sauveur. Du début de l’Ancien Testament à la fin du Nouveau Testament, Dieu se révèle comme celui qui sauve, le point culminant étant le salut en Jésus Christ, le fils de Dieu.

Un autre aspect fondamental du Dieu de la Bible, c’est sa volonté d’être en communion avec les hommes.
Cette communion ne peut se réaliser que par l’acceptation du salut accompli en Jésus Christ.

pulvinar Aenean Praesent efficitur. Donec venenatis, nunc venenatis suscipit ipsum nec