esperance

Question : “Quelle espérance s’attache à votre système de pensée ?”

Textes bibliques :

“Maintenant, Seigneur, que puis-je espérer ? En toi est mon espérance.” Psaume 39:6

“Que le Dieu de l’espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous abondiez en espérance, par la puissance du Saint-Esprit !” Romains 15:13

“Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ, à qui nous devons d’avoir eu par la foi accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l’espérance de la gloire de Dieu. Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l’affliction produit la persévérance, la persévérance la victoire dans l’épreuve, et cette victoire l’espérance. Or, l’espérance ne trompe point, parce que l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné.” Romains 5:1-5

Doctrine :

L’espérance chrétienne ne concerne pas seulement la vie d’ici bas, mais elle permet à l’homme de tendre vers l’éternité et le divin.

Elle a pour objet Dieu lui-même. La Bible parle de fausses espérances, celles qui se portent vers sur des objets inexistants ou passagers à l’image des idoles.

L’espérance, dans le NT, est fondée sur Jésus Christ. C’est une réalité spirituelle qui fait partie des trois vertus principales et inséparables du chrétien et des trois choses qui demeurent : la foi, l’espérance et l’amour.

“Quant à nous, notre espérance, c’est d’être déclarés justes devant Dieu au moyen de la foi. Telle est la ferme attente que l’Esprit fait naître en nous”. Galates 5:5

“Nous nous rappelons sans cesse, devant Dieu notre Père, votre foi agissante, votre amour actif, et votre ferme espérance en notre Seigneur Jésus-Christ”. 1 Thessaloniciens 1:3

“Aujourd’hui, certes, nous ne voyons que d’une manière indirecte, comme dans un miroir. Alors, nous verrons directement. Dans le temps présent, je connais d’une manière partielle, mais alors je connaîtrai comme Dieu me connaît.
En somme, trois choses demeurent : la foi, l’espérance et l’amour, mais la plus grande d’entre elles, c’est l’amour”. 1 Corinthiens 13:12-13

L’apôtre Paul résume admirablement l’espérance du chrétien quant à la résurrection :

« Si les morts ne ressuscitent pas, mangeons et buvons, car demain nous mourrons ! » 1 Corinthiens 15/32

justo consectetur venenatis ipsum ultricies elit.